le corbusier

Le Corbusier

Charles-Edouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, né à La Chaux-de-Fonds en Suisse en 1887 est mort en France à Roquebrune-Cap-Martin en 1965.

Son oeuvre est aujourd’hui reconnue comme un pilier de la modernité. Néanmoins, avant de s’imposer, elle a été mise à l’écart en raison de son radicalisme et de son caractère révolutionnaire.

Son intense activité d’urbaniste, d’architecte et de designer témoigne d’une pratique de recherche en continuelle évolution, capable de tisser des aller-retour entre un puissant langage plastique et un lucide rationalisme fonctionnaliste.

En portent témoignage: l’Unité d’Habitation de Marseille (1946-52); la Chapelle Notre-Dame du Haut à Ronchamp (1950-55); le Couvent des Dominicains « La Tourette » à Eveux (1951-56); le Pavillon de l’Homme à Zurich (1964-65); le projet pour l’Hôpital de Venise (1965).

On retrouve les mêmes qualités dans la conception de ses nombreux meubles, notamment: le mobilier de l’Equipement intérieur de la maison (tables, chaises, fauteuils, canapés) conçus pour le Salon d’Automne de 1928, en collaboration avec Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand; les « Casiers Standard », un système de meubles de rangement conçu pour le Pavillon de l’Esprit Nouveau du 1925 en collaboration avec Pierre Jeanneret.

L’innovation apportée par les sièges LC1, LC2, LC3, et LC7 résidait dans l’alliance encore peu répandue du tube d’acier avec du tissu ou du cuir. La chaise longue LC4 est reconnue presque partout dans le monde. De par leur caractère puriste et leur nécessaire confort, les meubles de Le Corbusier font depuis longtemps partie des classiques éternels du design du 20e siècle.