Archives de l’auteur : Mélanie Rigo

Victor Vasilev

Victor Vasilev

Victor Vasilev est né à Plovdiv (Bulgarie) en 1974. A l’âge de 15 ans il émigre en Israël. En 1996 il
s’inscrit á la Faculté d’Architecture du Politecnico de Milan. Pendant cette période d’études, il passe une année à Copenhague où il fréquente le cours de l’Académie des Beaux-Arts. Après l’obtention du diplôme, il décide de vivre à Milan. Il ouvre donc son studio dans la cité du design.

En 2010 il obtient son premier prix dans le domaine du design: il est l’un des gagnants du concours Dressed Stone parrainé par la sociétè Antonio Lupi et Marmotech Carrara et l’année suivante il est parmi les gagnants du concours MDF Italia+Cristalplant avec le bureau suspendu ‘Mamba’. Ses projets de conception naissent en harmonie avec le design d’intérieur qui représente l’activité principale de son studio

Jose Maria Reina

Jose Maria Reina

Diplômé en design industriel de l’Ecole Elisava de Design de Barcelone   Actuellement, le studio de Mario Ruiz travaille pour des firmes internationales renommées dans un large éventail de domaines tels que le mobilier, les luminaires, l’équipement de bureaux, les produits digitaux et le graphisme appliqué.

Il a développé des projets de design pour des sociétés comme Steelcase, Haworth, Lapalma, Gandia Blasco, Metalarte, Citterio Y Jaquer.

Son travail a été récompensé par plus de 30 prix prestigieux en Europe et aux Etats-Unis, y compris plusieurs récompenses de Red Dot, IF, Design Plus, Wallpaper Awards08 et ADI-FAD Silver Delta.

Jose Maria Reina est un self-made man du design faisant preuve de talents variés. Il appartient à la génération qui a promu Barcelone au rang de ville de référence dans le domaine du design industriel.

Son travail multidisciplinaire dans le design de mobilier et de joaillerie, l’a conduit à fusionner les deux projets, créant un nouveau concept d’horloge. Ces horloges ont une esthétique nouvelle, reflétée aussi bien dans l’aspect que dans les matériaux utilisés.

Grâce à ses concepts, l’horloge murale a retrouvé son statut d’objet décoratif de prestige et de distinction pour la maison, le bureau et les espaces publics.

Jaime Hayon

Jaime Hayon

Jaime Hayon est un des designers espagnols les plus médiatiques et les plus influents du moment.

Élu créateur de l’année Maison & Objet 2010, il est selon le Monde « le plus fantasque de sa génération » et multiplie les récompenses.

Le Times le classe parmi les 100 plus grands designers actuels. De renommé mondiale, les Studio Hayon possède maintenant des bureaux en Italie en Espagne et en Grande-Bretagne.

Né à Madrid en 1974, c’est en 2005 avec l’exposition « Mediterranean Digital Baroque » dans la galerie David Gill (Londres) qu’il se fait remarqué.

Il était alors notamment connu pour des installations comme son échiquier géant sur Trafalgar Square (Londres), mais ces premiers pas dans la design d’intérieur ont été un véritable succès.

Cet « enfant de la Movida », adepte du Skate-board  et de graff, affirme une démarche  toute personnelle qui lui confère ce style unique, hybride  et décomplexé qui lui vaut souvent le surnom d’Almodovar du Design.

En 2010 il dévoile sa première gamme de meubles pour  Sé Collection, une marque britannique internationale: parmi laquelle le fauteuil Arpa est une pièce phare (Sé collection II).

Jaime Hayon a aussi  créée une gamme de porcelaine  en collaboration avec la marque japonaise Choemon-gama.

En 2011 il collabore avec Baccarat en créant  la collection BACCARAT ZOO, sorte de bonbonnières glamours aux formes animales.

Il à aussi collaboré avec les enseignes & Tradition et BD (Barcelona Design), Fritz Hansen ou encore Established & Sons.

Sa première monographie est parut aux éditions  Gestalten (éditeur allemand) en 2008.

Frederic-Sofia

Frédéric Sofia

Né à Lyon en 1967, Frédéric Sofia se positionne depuis ses débuts dans l’esprit d’une école de Design Industriel. Une école où le processus créatif vient en réponse à une activité économique, à une entreprise, à un processus industriel. Parce qu’il aime déceler les secrets de fabrication derrière le vernis technique, parce qu’il affectionne la mutation d’archétypes en objets de consommation, son design vient se positionner en réponse à son besoin de se sentir utile.

Du monde objet à l’art contemporain, inventeur, designer, plasticien, il manipule avec aisance le réalisme structurel et l’esthétique formelle. Autodidacte de formation, fort de ses compétences acquises dans le domaine du génie mécanique et du marketing, Frédéric Sofia pratique une forme de bio-design depuis la création en 1994 de Wombat, sa première société d’autoédition de luminaires et d’objets. En parallèle de sa trajectoire personnelle, ses missions de chef de projet au sein de l’agence de Design Global CENT DEGRES lui permettent dès 1998 de manipuler un design industriel corrélé au matériel médical et à l’informatique grand public. Dès lors, des outils de chirurgien orthopédiste pour Spine Vision à une machine à Hémodialyse pour Baxter en passant par un ordinateur et une calculatrice de poche pour Hewlett Packard ou des flacons de parfum pour Guerlain et Paco Rabanne, il ne cesse de s’adonner à l’alternance, maniant le grand écart entre les disciplines.

Depuis la création de son Design Studio en 2000, Frédéric Sofia rend hommage à ses passions pour l’esprit «Old School», l’histoire du design et l’évolution des objets depuis la révolution industrielle à nos jours. Son design – qu’il soit industriel ou environnemental – parle le discours de l’imaginaire collectif tout en célébrant l’âme de l’objet. Par honnêteté pour le produit, sans addiction pour l’innovation, il aime s’inspirer des icônes, les détourner, les pirater, sans jamais s’interdire de mixer ses propres champs de références (Musique, Street Art, Character Design, Art Toy, Culture Mods et 80’s, Pop Art), ni d’injecter de la plastique dans l’habillage technologique ; et par ce fait, désacralise les symboles tout en les restituant.

Adepte du métal et du plastique pour leurs possibilités de transformation, Frédéric Sofia intervient sur l’objet de manière à la fois classique et viral. À l’instar de ce double jeu, son projet de réinvention de la chaise Luxembourg pour le spécialiste du mobilier de jardin Fermob relève de l’exemple en soi, redorant le blason d’un archétype sans modèle, sans plan original, ancré dans l’inconscient collectif depuis 1923. Révision faite des proportions générales, customisée, recouverte de stickers, la fameuse chaise détournée en pièce de collection se pare des atours de l’art, s’habille d’humour et ne cesse de rencontrer le succès. Du fauteuil de relaxation révolutionnaire ZERO G au conteneur à cornichons avec poussoir flottant pour la société suisse Hugo Reitzel, de ses nouveaux projets de lampes à LED et réverbères solaires développés en 2012 pour Auversun à son concept de cheminée Eco-Design signé pour le VIA et l’entreprise Brisach, Frédéric Sofia manie clichés, silences et anecdotes sans jamais oublier l’essentiel dans la finalité de ses objets. Entre ses oeuvres-d’art (régulièrement présentées dans les galeries Laurent Strouk à Paris, Guy Hepner à Los- Angeles, De Buck à New York et exposées en 2012 au Centre Pompidou de Metz), aux objets design les plus pures, son travail ne cesse d’interroger une époque, une esthétique, une contemporanéité, catalysant ensemble ou individuellement, un authentique esprit de liberté.

 

 

gaetano_pesce

Gaetano Pesce

Gaetano Pesce an architect-artist-designer based in New York City, has undertaken diverse commissions in architecture, urban planning, interior and exhibition design, industrial design and publishing. Born in La Spezia, Italy, in 1939, Gaetano Pesce was trained at the University of Venice Faculty of Architecture. He has lived in Padova, Venice, London Helsinki, Paris and, since 1980, New York.

His multidisciplinary work, that encompasses art making and performance, has been the subject of numerous publications and exhibitions and is currently displayed in the permanent collections of museum in France, Finland, Italy, Portugal, England and the United States. Pesce’s work is characterized by the “diversified series”, the double functionality of objects and architecture, the creative use of colors, the political dimension of his projects, the theory and practice of the “poorly made”, the provocation, the use and improvement of synthetic materials, the theory of “femininity” in the architectural projects and, lastly, the culture of objects.

Baruffi & De Santi

Baruffi & De Santi

Fondé dans les premières années soixante-dix par Maurizio Baruffi (Venise 1951) et Roberto De Santi (Gorizia 1949) le studio offre des services de consultation et de projets pour l’architecture, la décoration de magasins – de bureaux et de show-rooms, pour le design industriel, pour le visual design. Son activité concernant la restauration et la rénovation d’édifices historiques et de valeur artistique est significative. Il collabore avec l’industrie en fournissant des projets pour le secteur architectonique, des services d’image coordonnée, de produit et d’aménagements pour les foires.  Il participe à la vie culturelle contemporaine avec une attention particulière aux évolutions des théories du présent.